Pôle ressource spectacle vivant très jeune public en Seine-Saint-Denis et au-delà…

Des news des lauréats Courte-Echelle 2020/21

Pour la saison 2020/21, les projets selectionnés sont HÔM de la Compagnie CoMCA et MUSEAU de la Compagnie Les Cils. Pour rappel, ces projets bénéficient d’un accompagnement de la création jusqu’à la diffusion de leur spectacle très jeune public (apport en coproduction, temps de résidence, diffusion, programme d’action culturelle...). 

Inévitablement, ce processus d’accompagnement s’est trouvé bouleversé par les mesures de confinement.
Voici des nouvelles des deux compagnies qui continuent leur travail malgré des conditions compliquées !


HÔM 

La compagnie CoMCa prépare pour le début 2020 un spectacle immersif et déambulatoire pour les enfants à partir de 18 mois et les adultes qui les accompagnent.
 
L’entrée du théâtre se transforme en une forêt à la fois intrigante et inquiétante, au fond de laquelle apparaît une maison, accueillante et rassurante où le public se réunit le temps du spectacle. Une succession de séquences de projections d’objets, de diffusion d’odeurs et d’extraits sonores et musicaux font vivre au public l’expérience de la traversée et de l’inconnu puis celle du nid-refuge et de la douceur du quotidien.

Quelques mots des artistes : 

"Envie de mettre en partage ce qui nous traverse aujourd’hui : Au-delà des contraintes, la vie confinée offre une porosité rare entre les différentes séquences de nos vies. L’occasion de rebattre les cartes, de décloisonner, d’accueillir la globalité comme un cadeau... comme le font les tout-petits.

A l’heure où la table de cuisine sert à faire les devoirs, chacun met la main à la pâte pour faire tourner le monde... et peut-être le ré-inventer". Emmanuelle Trazic et Olivier Lerat

Et en images, découvrez la vignette sensible postée par les artistes :

MUSEAU

La chorégraphe Marie Simon et son équipe préparent pour le printemps 2020 un spectacle de danse dédié aux tout-petits "marcheurs” invités à entrer en immersion dans un décor rappelant la nature.
 
Et si le corps humain était une île délimitée par l’eau qui la borde, par l’eau qu’elle contient, par l’eau qu’elle absorbe et qu’elle rejette ? Le corps serait alors un véritable paysage humain en constante mutation. A partir des changements d’états de l’eau, se crée une correspondance avec les changements d’état de l’être humain pour tresser la mue d’un enfant vers l’ascension.

"FAIRE, ECOUTER, écouter faire, regarder le vide, observer, toucher le plein, écouter avec ses mains, SENTIR, percevoir, tâtonner. Toucher le présent, toucher le maintenant.

Durant cet entre-deux : certaines de ces actions sont apparues avec force dans notre quotidien, on prend plus le temps, on regarde les choses pleinement, attentivement. On distingue les familles, les ensembles, les correspondances. On s’éloigne pour mieux voir. On comprend en attendant, en suivant le mouvement." Marie Simon

Lire la suite >> ici <<